La CGT, c'est d'abord vous...

Direction régionale de Lunel

 

Les heures supplémentaires défiscalisées.

 

Pour cette année, notre cher président Macron sous la pression des employeurs a poussé son premier ministre ainsi que son gouvernement à remettre au goût du jour les supplémentaires désocialisées.
Mais cela mérite une petite explication de texte.
Cette mesure ne fera certainement pas baisser le nombre de demandeurs d’emploi mais cela évitera aux actionnaires de baisser leurs profits.
Du coup notre employeur comme les autres d’ailleurs va pouvoir se permettre d’inciter ses salarié-es à multiplier ces heures supplémentaires plutôt qu’embaucher de nouveaux entrants. Car ces heures coûtent moins cher aux employeurs puisque le gouvernement en supprime la partie du salaire socialisé (brut) !
Mais qui devra compenser ce coût sinon les impôts, en autres, des salarié-es qui auront fait le choix de ne pas faire d’heures supplémentaires ?
Etrange système qui verse des primes et des cotisations sociales à la place des actionnaires et des patrons, et « en même temps » prétend baisser les impôts.

 

A méditer.

 

mise à jour du 15 février 2019