La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives

Deuxième édito

Que dire pour ce deuxième édito?

Les sujets ne manquent pas, malheureusement !!!!

Nous allons essayer de faire un tour d'horizon rapide de vos conditions de travail depuis l'arrivée de "LIDL2".

Le siège :

Le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) que subissent les personnels du siège reflètent exactement la volonté de la direction. Ce n'est que le début d'un PSE de plus grande envergure qui touchera aussi bien les magasins que les entrepôts. Il faut retrouver des résultats positifs et, comme d'habitude, on "tapera" sur les salariés.

Les magasins :

Depuis l'arrivée de LIDL2, les productivités ont eu une augmentation vertigineuse. C'est facile, on ne remplace qu'au compte goutte, on enlève les heures qui étaient dédiées pour le pain, on réduit nos capacités rayon en rajoutant des nouveaux produits, on met la "pression" sur le chef de magasin en lui faisant croire qu'il est responsable de tout (ce n'est pas le cas, nous ne sommes que des niveaux 5 et non des cadres). Et comme certains chefs de magasin sont tombés dans le piège du "peut être, je serai cadre" des dernières NAO, il font redescendre cette pression sur les caissières, chef caissières, adjoint magasin.

N'oublions pas  le nouveau système de commande "HÖMI" qui nous mets quotidiennement en posture délicate avec les ruptures, l'audit et le mécontentement des clients. Il nous fait mettre de plus en plus souvent de la marchandise en rayon qu'avant en ayant pas d'heures pour la passer.

La nouvelle méthode de livraison sans horaire fixe: à quoi sert des plannings à S+2 alors que l'on est incapable de savoir comment va-t-on travailler demain?

Les entrepôts :

Ils ne sont pas oubliés dans cette stratégie de casse des conditions de travail :

- Changement d'horaire sans prendre connaissance des désorganisations humaines et familiales que cela engendrent.

- Démontage systématique des postes de polyvalence qui aura pour effet une professionnalisation de chacun donc plus de rendement mais aussi beaucoup plus de casse physique.

- Mise en place de "PICK BY VOICE" qui est encore un moyen d'isoler les préparateurs entre eux, d'être sujet à des troubles auditifs(inaptitude)...

- Sur la direction régionale de GUINGAMP, le CHSCT a mandaté un expert sur ce sujet et les premières conclusions sont en totale contradiction avec les dires de la direction (nous vous invitons a vous rapprocher des délégués de cette DR pour plus d'informations)

- Augmentation de la charge de travail au détriment de la santé de chacun.

Mais j'oubliais, la direction pense a votre bien être, elle met en place dans les salles de pause des entrepôts des babyfoots que nous appelons communément des "BARBIEFOOT" parce que nous sommes arrivés dans le monde idéal de BARBIE....

Quoi d'autres encore?

Nous allons pouvoir appeler nos responsables par leur prénom parce que nous sommes tous des collaborateurs : Qui sera le grand gourou?

La consultation pour connaitre nos ressenties, belles blagues!!!. La direction veux s'acheter une honorabilité auprès des salariés mais aussi des médias alors qu'elle sait parfaitement que nous souffrons tous mais que l'on est obligé de courber l'échine car nous avons des familles a nourrir, des factures a payer... et que le travail ne court pas les rues.

Pour conclure dans le monde de LIDLBARBIE, l'évaporation du rêve de percevoir une participation aux bénéfices pour plusieurs années.

 

à la prochaine....

mise à jour du 15 septembre 2018