La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives

Direction régionale de Draguignan

LE SCANDALE DES SANCTIONS

 

Les sanctions n'ont rien de nouveau que ce soit en magasin ou en entrepôt mais ce qui est nouveau c'est la rudesse de ces sanctions.

En effet, chaque fois que l'on demande au directeur régional de faire le point sur les sanctions du mois,  il nous est répondu que se sont des données personnelles et que cette requête est « hors compétence DP ».

Jusque là pas de problème, si les renseignements sont personnels il est juste de ne pas les divulguer mais ce qui nous gène à la CGT c'est que les sanctions soient aussi disproportionnées d'un secteur à un autre pour la même erreur.

 

Plusieurs exemples peuvent vous être cités.

 

Le premier, une personne mange un aliment jeté dans une poubelle sous une caisse. Le responsable la surprend, la convoque, et lui inflige 4 jours de mise à pied pour un acte assimilé à du vol. Il lui précise que certes la sanction est lourde mais qu'il veut faire un exemple.

 

Même magasin, mais entre temps le RR change. Une chef caisse, à la suite d'une dispute ayant dégénéré tout au long de la journée gifle une de ses ELS qui finit aux urgences de l'hôpital car à la suite de cette gifle sa boucle d'oreille s'est plantée dans son cou et a provoqué une infection.

La chef caisse prend 4 jours de mise à pied, et l'ELS prend 1 jour de mise à pied pour avoir provoqué sa supérieure. Cherchez l'erreur !!!

 

Le message serait-il « mieux vaut être violent que gourmand » ?

 

L'ELS et la CGT ont bien entendu contesté la sanction mais sans suite à ce jour...

 

Le second exemple, trouvez-vous normal de devoir justifier OBLIGATOIREMENT par un certificat médical une absence d'une journée sous peine d'avoir 1 jour de mise à pied. On peut comprendre que les absences répétées et injustifiées de certains employés désorganisent tout un magasin ou un entrepôt ou encore un service, mais que celui qui ne s'est jamais levé avec un mal de tête abominable ou un mal de ventre ingérable jette la première pierre à celui qui s'absente. Alors que sur d'autres structures, un simple appel téléphonique suffit pour justifier une absence imprévue.

 

Nous ne pouvons parler de tous les cas que nous avons pu répertorier mais la liste est longue.

 

Nous estimons aujourd'hui que c'est un véritable scandale, à croire que d'un magasin à un autre, d'un entrepôt à un autre ou même d'une région à une autre, les sanctions se suivent et sont loin de se ressembler.

 

Nous nous battons au quotidien pour que la loi soit appliquée, pour que les injustices disparaissent et que cette épée de Damoclès tombe enfin... Mais sur personne.  Nous souhaiterions que LIDL soit aussi et surtout en Pôle Position de la tolérance et de l'égalité entre les salariés.

 

Sachez quand même que votre équipe de la CGT est à votre service pour vous aider, pour répondre à vos questions et vous assister en cas de besoin et nous vous rappelons les coordonnées de chacun :

Valérie BOYER         au     06.12.64.98.10

Lahcen ARAHAL      au     06.73.95.96.19

Delphine VALERO    au     06.99.16.67.01

Murielle LABITA       au     06.88.08.49.19

Isabelle HIBERT       au     06.27.62.78.75

 

mise à jour du 15 avril 2018