La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives

Direction régionale de Meaux

 

Harcèlement moral au travail.

Le harcelement moral au travail est un sujet encore très tabou dans notre société mais c'est aussi un phénomène, malheureusement, trop fréquent. Lorsqu'il est question de harcelement moral au travail comment le prouver ?

Premièrement la victime peut tenir une sorte de journal, ou elle rédigera toutes les choses survenues sur le lieu de travail, si possible des messages ou e-mails agressifs, ou encore des témoignages de collègues acceptant de montrer leur soutient. Deuxièmement, on peut y inclure les certificats médicaux traitants de l'état du patient, car bien souvent, le harcelement moral est synonyme de dépression nerveuse, de stresse, et les victimes se voient parfois demander plusieurs arrêts maladie. Le but étant de monter une sorte de dossier, le plus complet possible. Il faut aussi savoir que la démission n'est pas souvent la meilleure des solution.

Cependant, beaucoup de sites internet et de forums traitants du sujet, harcelement moral au travail comment le prouver, sont là pour échanger des témoignages, des étapes à franchir, sans oublier le plus important, le soutient moral. Mise à part cela, les victimes peuvent aussi s'adresser à la médecine du travail qui ne pourra que constater l'état dépressif du patient.

La santé moral et physique ne sont pas des choses négligeables, ce sont de vraies preuves. Le dernier recours possible est encore le tribunal de prud'homme. En effet, le harcelement moral est punis par la loi et faire passer son témoignage devant la justice est la première chose à laquelle une victime peut s'accrocher. Il est bien sûr plus facile de se défendre avec des témoins ou des personnes subissant aussi le même sort au travail.

Bien entendu, faire appel à un avocat lorsqu'il est question de harcelement moral au travail comment le prouver, est un plus. Il existe aussi des cabinés d'avocats spécialisés uniquement dans la branche du harcelement. Les victimes ne sont pas abandonnées à leur triste sort, au contraire, beaucoup d'aides leurs sont apportées.

Le harcelement au travail est un comportement orienté vers un individu ou groupe d'individus, qui a pour effet de créer un environnement intimidant, menaçant, humiliant ou déraisonnable pour la victime.

Pouvant être subtile ou manifeste, le harcelement au travail comprend des commentaires et gestes importuns, l'affichage d’objets offensant, les insultes à la race d'une personne, au sexe, au handicap ou à l'orientation sexuelle. De même, le comportement violent ou menaçant, les questions indiscrètes concernant la vie personnelle d'une personne, la communication offensive (messages électroniques, appels téléphoniques), l'exclusion des interactions normales de travail, les commentaires ou les évaluations de rendement au travail injustifiés ainsi que les commentaires désobligeants, font partie de la longue liste des comportements de l’ordre du harcèlement au travail.

Il est important de se rappeler, toutefois, que le harcelement au travail ne comprend pas les évaluations négatives de la performance au travail d'un employé, si elles sont transmises d'une manière appropriée. Un comportement de harcèlement n'a pas à être répété sur une longue période de temps pour être considéré comme du harcèlement. Dans certains cas, une seule instance d'un comportement est qualifiée d’inacceptable.

Les effets du harcèlement

Au-delà des effets sur la victime, le harcelement au travail peut être coûteux pour l'employeur. Un milieu de travail où la culture du harcèlement est autorisée à se développer, va souffrir à la fois en termes de productivité et de moral du personnel. L'augmentation de l'absentéisme, la maladie, les erreurs et les blessures sont susceptibles d'être constatés. Le roulement du personnel peut être plus fréquent et la gestion du temps se verra modifiée à l'enquête sur les plaintes de harcèlement. Cette procédure peut être coûteuse en raison des frais juridiques encourus.

La responsabilité de l'employeur

Selon la loi, il est de la responsabilité de l'employeur de garantir un environnement de travail sécuritaire pour les employés. En plus d'agir de façon appropriée par rapport à eux-mêmes, les employeurs peuvent également être tenus responsables s'ils ne prennent pas des mesures pour régler les problèmes de harcèlement au travail entre leurs employés. Il n'est pas considéré comme un élément de défense pour un employeur de prétendre qu'il ne tolère pas le harcelement au travail. Les employeurs devraient avoir une politique de lutte contre le harcèlement définie, mise en place et communiquée à l'ensemble du personnel. Les employés doivent être au courant des mesures auxquelles ils peuvent prendre s'ils se sentent harcelés, et de plus, ils doivent être convaincus que toute plainte qu'ils font sera traitée de manière efficace et en toute confiance.

 

Pour conclure arrêtez de vous faire rabaisser de quelque manière que ce soit, ne laissez pas ces individus sans punission, ne démissionnez pas car c'est ce qu'ils veulent.

Battez vous, battez vous, battez vous!!!!, avec nous la CGT, adhérez, tenez nous au courant, pour mettre en place un plan d'action contre ces énergumènes qui se croient tout permis, n'attendez pas d'être au bout du rouleau, battez vous, battez vous, battez vous!!!!

Pensez que la CGT, c'est des hommes sur le terrain comme vous, confrontés aux mêmes prôblèmes, et c'est pour cela que l'on sait vous comprendre.

Votre délégué syndical et représentant CHSCT pour la CGT, Jean-Michel LEDEAN.

La CGT  une force pour vous défendre.

 

 

mise à jour du 30 décembre 2017