La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives

Direction régionale de Lyon

 

Inventaire.

Nous allons vous parler d’inventaire, on s’aperçoit que sur notre DR les inventaires se dégradent. Quel pouvoir peut avoir le personnel en magasin pour redresser cela, puisqu’apparemment si les inventaires sont mauvais c’est de la faute du personnel.

On est conscient qu’il peut exister du vol, du coulage en caisse, des retours fictifs, de la négligence sur les procédures caisses...Mais sérieusement comment peut-on croire que tout cela ajouté soit la réponse au problème. Faut-il mettre des caméras partout et un gendarme derrière chaque salarié ???????? Est-ce le futur projet de nos dirigeants ??????    A suivre.

Faut-il revenir totalement à l’ancien système et contrôler entièrement chaque palette qui rentre en magasin (encore faut-il trouver le temps nécessaire).

Au niveau entrepôt le poste de contrôleur a été supprimé, les agents de quai sont moins nombreux, et le système pick by voice n’est apparemment pas le remède miracle de fiabilité que l’on nous a vendu. Des erreurs il y en avait et il y en en aura toujours tant que l’on mettra la pression sur la charge de travail au détriment de la qualité et de la fiabilité, à la CGT nous disons que ce n’est pas possible d’avoir le beurre et l’argent du beurre……… rendement et qualité à un moment donné cela devient problématique d’y arriver.

Nous pensons que les plus gros problèmes proviennent des réclamations refusées systématiquement, de la gestion des pertes et surtout que le vol de la clientèle représente une part énorme de la démarque. Mais en sachant que les vigiles doivent rester en priorité derrière les caméras et que l’on en trouve de moins en moins en magasin. Comment on fait…..

Dans la majorité des autres enseignes on trouve du vigile sauf chez LIDL cherchez l’erreur……..même si on nous dit que les vigiles sont présents avant tout pour la sécurité, est ce au personnel de jouer le rôle du vigile ????? En sachant que le personnel LIDL n’est pas là pour cela, déjà bien occupé par ailleurs, qui plus est ils n’ont ni le statut et encore moins la prime de risque pour remplir ce rôle. Quand aux bornes EAS l’efficacité est encore à prouver…..

Donc il serait temps que la Direction se penche sur les vrais problèmes à régler plutôt que de laisser à penser que la majorité du personnel LIDL soit  des voleurs en puissance.

 A suivre………..

 

mise à jour du 15 avril 2018