La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives

 

Dernières nouvelles du front.

 

La semaine du 02 décembre au 07 décembre 2013, nous avions lancé un appel à la grève avec l' UNSA pour la défense des conditions de travail, des salaires, du retour de la participation aux bénéfices ainsi que l'arrêt du travail du dimanche et des jours fériés.

Il s'avère que la mobilisation, sur la semaine, a été sans précédent. Des magasins qui ne s'étaient jamais révélés gréviste se sont mobilisés sur toute la France (il vous suffit d'aller sur internet ou sur you tube pour vous en rendre compte par vous même malgré les dénis de la direction).

La CGT a, de différentes manières et sur plusieurs jours, comme toujours, mobilisés les salariés car vous savez tous que le seul syndicat qui défend réellement vos droits, vos conditions de travail, votre santé... sans petits arrangements avec la direction, c'est la CGT.

NOUS TENONS DONC A REMERCIER TOUT LES SALARIES MAGASINS, ENTREPOT, ADMINISTRATIF QUI SE SONT MOBILISES SUR CETTE SEMAINE AINSI QUE CEUX QUI NOUS ONT TEMOIGNES LEUR SOUTIEN POUR NOTRE ACTION.

Nous n'avons pas pour habitude, comme certains, la culture de la négociation dans le dos des autres syndicats a des fins électorales. Nous n'avons qu'une seul et unique ligne de conduite : la défense des salariés.

Malheureusement, ce n'est pas le cas d'un certain syndicat qui se dit a "votre écoute" (peut être est il devenu sourd, gageons qu'il retrouvera l'audition au moment des élections) : comment peut on ne pas appeler à des actions avec ce qui se passent en espérant que la direction reviendra sur ces décisions sinon en étant pro direction!!!!!

Comme a son habitude, il attend les NAO. Depuis quand n'a t il pas fait grève pour défendre vos droits?

 Des années, voire une décennie, AH NON nous oublions, ils ont fait un coup (de com) au siège mais qu' avec des élus au moment des élections professionnelles puis plus rien......

En tout cas la direction tient encore aller à l'affrontement avec ses salariés car aucune discussion n'est prévue afin de régler les problèmes que nous rencontrons chaque jour.

La direction a surement plus peur de la communication qui peut être et qui sera faites sur les conditions de travail de ses salariés, nous avons déjà des contacts avec des médias qui veulent faire des reportages sur LIDL.

INFOS :

- Nous avons eu une réunion sur la mutuelle obligatoire (loi ANI 2013) le 27 novembre 2013 afin d'établir un premier cahier des remboursements que nous pourrions obtenir auprès des mutuelles.

Cette réunion s'est déroulée de manière courtoise, sans à priori et sans arrière pensée partisane.

La prochaine réunion sera le 10 janvier 2014.

- Le bon d'achat de 100 Euros que la direction, dans sa grande mansuétude, vous a allouer (sauf aux cadres) est considérer par l'administration fiscale et l'URSSAF comme un avantage en nature et donc soumis a cotisation : MERCI PATRON!!!!!

En Belgique, LIDL  a utilisé le même bon d'achat pour casser la grève, merci aux têtes pensantes allemandes, il faut croire que le groupe LIDL ne connait qu'une chose : " acheter"  les salariés a moindre prix pour faire un maximum de bénéfice.....

- Les bons d'achats de 20, 30 euros, les paniers etc ... ne sont pas des cadeaux syndicaux comme certains syndicats laissent croire mais un cadeau offert par le COMITE D'ENTREPRISE qui vous appartient et non à 2 syndicats.

- Paraitrait il que la direction va encore remercier ses cadres de leur "bons et loyaux services" par des sorties couteuses. Nous vous en dirons plus lorsque nous aurons les éléments nécessaires. Les salariés ont un repas DELUXE définis par un colis (désigné par le siège) qui est composé de pâté, de pâté et enfin de pâté. Ne mélangeons pas les catégories!!!! il y a les "grands" (les seigneurs) et les petits"les serfs".

- Nous allions oublier la direction communique aux médias que vos conditions de travail vont s'améliorer après des investissements en magasin et en entrepôt mais ..... PAS AVANT 2016, alors d'ici là : QUE FAISONS NOUS ?

 

à la prochaine....

 

mise à jour du 15 décembre 2018