La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives

Direction régionale de Draguignan

 

Lettre ouverte à Monsieur Niang

 

Lors de nos déplacements dans les magasins ou sur l'entrepôt, nous avons constaté depuis très longtemps que les voies suivi par notre direction nationale et régionale ne cesse d'accroître stress et mal être pour l'ensemble des employés.

Nous avons donc pris la décision d'écrire une lettre ouverte à notre directeur régional qui sera diffusée dans l'ensemble des magasins d'ici à 8 jours et dont vous avez la primeur sur votre site de la CGT. Ce courrier lui sera remis en mains propres le vendredi 11 avril 2014 et nous vous tiendrons informés des suites données (ou non) à ce courrier.

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR NIANG DIRECTEUR REGIONAL DES ARCS SUR ARGENS

Monsieur,

Nous constatons depuis plusieurs mois une dégradation constante des conditions de travail et des rapports humains sur la direction régionale.

Cela se traduit par des cadences infernales depuis la mise en place des nouveaux objectifs de productivités (qui dépassent les 420 sur certaines structures) engendrant une surcharge de travail tellement importante que l'on néglige :

  • La fraîcheur.
  • La satisfaction client ainsi que les attentes en caisse.
  • L'hygiène et la propreté du magasin et des locaux sociaux.
  • Le respect de la chaîne du froid.
  • La gestion du rayon pain (ruptures, personnel en caisse ou au surgelé...).
  • Le respect des personnes (plannings qui changent en permanence, des objectifs irréalisables, le lissage d'heures...).

Cette souffrance vécue par l'ensemble de vos salariés entraîne une augmentation importante des risques psychosociaux tels que :

  • Un épuisement physique et moral des salariés de tous niveaux.
  • Un stress permanent qui génère un nombre croissant de dépressions et de fatigue.
  • Un découragement lié aux pressions constantes et en cascade.
  • Une peur irrationnelle des audits en magasin et des visites de la hiérarchie.
  • Un irrespect de la vie privée des employés lié aux changements permanents des plannings et des tâches à effectuer en magasins ou en entrepôt.
  • Un manque d'humanité et de reconnaissance criant de la hiérarchie...

En conséquence, nous sommes les témoins privilégiés de l'augmentation de la souffrance au travail qui touche l'ensemble des salariés qui se traduit par une forte démotivation des personnels, de nombreux lissages d'heures et une augmentation inquiétante des demandes de départ en ruptures conventionnelles de contrats...

Combien de temps pensez vous que vos salariés supporteront cette situation qui se dégrade ?
Quel est votre ressenti personnel face à cette situation critique ?
Que comptez vous mettre en place pour remédier à cette situation ?

Sans réponse de votre part pour rétablir des conditions de travail décentes à vos salariés, nous nous verrons contraints d'utiliser d'autres moyens qui ne pourraient que nuire à notre direction régionale dont nous faisons tous partis.

NOUS ESPERONS PAR SE COURRIER AVOIR PU EXPRIMER TOUT LE RESSENTI DONT VOUS NOUS FAITES PAR AU QUOTIDIEN ET RESTONS A VOTRE DISPOSITION.

 

mise à jour du 15 octobre 2018