La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives

Direction régionale de Meaux

 

Ouvertures du dimanche.

 

Bonjour à tous.

La CGT vous en a parlé, vous a prévenu, vous a mis en garde qu'un coup en douce se préparait de la part de notre direction, et bien voilà c'est fait les ouvertures du dimanche se démocratisent et se mettent en place.
En effet 76 magasins en france vont ouvrir tous les dimanches dont 9 dans notre dr.
Tout cela va engendrer un chamboulement pour les employés magasins et entrepôt ( une grève totale à déjà été mise en place à Bordeaux ).
ADIEU LA VIE DE FAMILLE ( dorénavent vous allez manger lidl, dormir lidl,  penser lidl, «coucher» lidl, souffrir lidl, craquer lidl, faire subir à votre foyer  l'humeur lidl, vous ne sortirez plus jamais de l'emprise morale de lidl ......).
Vous craquiez déjà, alors qu'est ce que cela va devenir avec en plus d'une vie familliale difficile, maintenant une vie familliale éclatée?
Vous aimez votre femme et vos enfants et bien à présent vous leurs direz en leur laissant des petits papiers , car si maintenant vous ne réagissez pas vous ne les verrez plus!!!!!!
Que puis je vous dire d'autre, mobilisez vous , controns cette direction toujours plus entreprenante pour dégrader notre vie dans sa globalité.
Ah oui je sais ce que je peux ajouter, on nous dit que la société va mal ( c'est pour ça qu'ils n'ont acheté que des Q7 à 100 000 euros, des Q5 à 70 000 euros et des audi quattro à 50 000 euros).
Je vous propose que l'on se cotise tous afin d'acheter à chaque rvs, rvr, dr et autre cadre supérieur un paquet de mouchoir pour que l'on puisse compatir avec eux de nos fins de mois difficiles.
Qu'en vous en aurez marre de vous faire …...........!!!!!!, appelez moi.
Nous devons mettre en place une action déterminée et déterminante pour faire cesser tous ces abus.
Alors n'attendez pas et contacter moi pour vous syndiquer et pour combattre ensemble afin de revaloriser notre dignité.
Si vous acceptez une seule fois de travailler le dimanche, vous ne pourrez plus faire marche arrière.
Vous avez le droit de refuser et alors le magasin n'ouvrira pas.
Combattons la tête haute.
Combattons ensemble.
Combattons toute cette méprise envers notre travail. <
Combattons ce rabaissement moral que nous subissons tous les jours.
Combattons car vous êtes tous les jours plus nombreux à craquer.
Combattons car vous êtes tous les jours plus nombreux à m'appeler et à me dire que vous êtes au bord du gouffre.
Combattons car nous ne sommes pas des torchons que l'on essorre et que l'on jette.
Combattons unis ( car à l'heure ou nous fêtons le débarquement salutaire, c'est parce qu'ils étaient unis qu'ils ont été fort et qu'ils ont vaincu ).
UNISSONS NOUS ET COMBATTONS CETTE DIRECTION QUI SE FOUT TOTALEMENT DE NOS CONDITIONS DE TRAVAIL.
Votre délégué syndical à votre service.
Jean-Michel Ledean.

 

mise à jour du 15 juillet 2018