La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives

 

Petit récapitulatif pole position

 

Résumons la situation depuis l'arrivée de Mr FUCHS et de pole position en mai 2012.

  • Une réunion en octobre 2012 avec l'encadrement magasins et entrepôts ou l'on devait être les meilleurs dans le meilleurs des mondes : cherchons l'erreur !!!!
  • Une réunion en novembre 2012 au siège de Strasbourg, ou il annonce le transfert des services opérationnels vers Rungis, résultat : un PSE et 130 licenciements
  • Une prise de positon ferme sur la pérennité du siège de Strasbourg, aujourd'hui il n'est plus sure de son engagement
  • Une augmentation de la productivité magasin avec un objectif à 400 euros de l'heure (chiffre d'affaire/ nombre d'heures de travail) : où est le meilleur des mondes ????
  • Une augmentation des objectifs entrepôts, résultat : de plus en plus de casse physique
  • Une généralisation de pick by voice à tous les entrepôts de France à l'encontre de la santé des salariés ainsi qu'à l'obligation de précaution de l'employeur envers ses salariés
  • Un flicage des magasins grâce aux systèmes BO et MIS
  • Une mise en place du système TPP pour les livraisons magasins ou les déchargements magasins sont un véritable folklore tout les jours
  • La mise en place d'adjoints managers qui ne sont ni plus ni moins que des manœuvres de luxe
  • Avec la mise en place des adjoints managers, les chefs de caisse ne trouvent plus leur place au sein de l'équipe d'encadrant magasin, résultat : un manque de reconnaissance et lassitude
  • La mise en place de « résultat économique » sur les magasins en soi disant responsabilisant les chefs de magasins alors qu'ils ne sont que des niveaux 5 : résultat : des CM qui pètent les plombs et qui partent voir même qui parlent de suicide
  • la mise en place insidieuse de « la chasse aux anciens », résultat : de moins en moins d'ancienneté dans la société
  • La mise en place d'une méthode de recrutement basée sur la chasse aux petits jeunes en leur faisant croire qu'ils pourront évoluer, résultat : ¼ des effectifs ont moins d'un an
  • La mise en place de recrutement basée sur le mensonge en annonçant au nouveau 14 mois de salaire
  • la généralisation du pain dans les magasins avec 0 moyen humain, résultat : du personnel avec 2 têtes et 4 bras
  • Des changements d'horaires en entrepôt avec « consultation » mais sans concertation pour faire travailler les entrepôts jusqu'au samedi soir et ainsi préparer la généralisation du travail du dimanche
  • L'ouverture du travail du dimanche sous la condition du volontariat, encore une décision de personnes qui n'ont pas de problème de garde d'enfants avec les salaires qu'ils ont !!!
  • Le volontariat chez LIDL : tu t'inscris comme volontaire sinon attention à tes vacances, horaires …. donc un volontariat sous pression

Nous pourrions encore,  et encore, et encore en écrire sur les méthodes de ces messieurs pour :

  • réduire les salariés à des moins que rien
  • prouver aux actionnaires allemands que les salariés LIDL France ne sont que des esclaves qui ne se retournent pas contre leurs maîtres
  • faire le beau dans leurs belles voitures
  • faire de la communication  positive sur la société LIDL en se servant des journalistes
  • se servir des journalistes pour cacher la souffrance des salariés
  • ......

Les vacances arrivent et elles sont encore plus que d'habitude les bienvenues (dommage qu'elles soient toujours trop courtes)

Nous n'avons pas appelé à la grève national lancée par la CFDT car ils ont voulut se la jouer seul, on a vu le résultat,  mais nous avons fait des actions régionales (bordeaux, vars, arpajon, lillers.. .) juste pour tenir la direction en haleine et leurs faire comprendre que d'autres mesures arrivent....

Nous pouvons d'ors et déjà vous annoncer que la rentrée sera très chaude pour la direction avec des mouvements qui ne seront plus bon enfant étant donné que la direction vit en autiste autour de leurs résultats et nous obligent a réagir autrement que par des discussions stériles.

La direction fait de la communication positive, nous leurs ferons de la communication négative, tant pis, les salariés ne peuvent plus continuer a souffrir comme ça !!!

Commencez à réfléchir aux actions qui pourront être menées à la rentrée.

Nous allons rencontrer les autres syndicats pour des revendications communes pour TOUS LES SALARIES.

Les salariés attendent des syndicats une réaction forte, concertée, courageuse et SOLIDAIRE.

 

Petites infos :

  • Bordeaux : entrepôt bloqué du mercredi 18h au vendredi 12h à l'appel de la CGT, la FO, l' UNSA , résultat plus de marchandise en magasin et donc des avancées significatives sur les revendications
  • pour le personnel siège de Strasbourg qui connaisse quelqu'un qui a intégré le PSE, il ne leurs restent que peu de temps pour contester leurs licenciements aux prud’hommes
  • La direction veux rencontrer les syndicats un par un pour « équilibrer » les discussions syndicales (la CFDT  a été entendue seule le mardi 10 juin) et pour discuter des problèmes actuels.

La CGT ne se rendra pas à cette réunion pour les raisons suivantes :

  • encore et encore des réunions qui ne donnent jamais rien
  • parce la CGT part du principe que c'est tous les syndicats ensembles et non individuellement
  • parce que les syndicats représentent TOUS les salariés sans exceptions
  • parce que la CGT n'est pas dupe de la manœuvre de la direction : je divise pour régner
  • parce que la CGT estime que le dialogue social se fait au grand jour et pas par des réunions en comité restreint et qui n'apportent jamais rien de bon à part pour la direction
  • parce que la CGT estime que les syndicats doivent être exemplaires vis à vis des salariés et ne doivent pas cachés des choses dans des réunions en comité restreints
  • parce que la souffrance des salariés existe depuis la mise en place de pole position en 2012 et que si la direction avait voulu réellement améliorer les conditions de travail, elle l'aurait fait avant
  • parce la CGT émet des doutes sur la sincérité de la direction

À la prochaine......

 

mise à jour du 30 décembre 2017