La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives

Direction régionale de Draguignan

 

Pas de congés pour la lutte

 

PAS DE CONGES POUR LA LUTTE

Alors que les vacances d'été se terminent et que la rentrée s'annonce maussade pour la plupart d'entre nous, il faut quand même savoir que cet été le combat a continué sur notre DR, en commençant par la grève du 1er juillet déclencheur du travail du dimanche pour l'ensemble des « gros » magasins de nos départements, travail auparavant seulement réservé aux magasins côtiers.

Nous estimons que le dimanche est un jour de repos, c'est un temps collectif de vie sociale, un jour pour soi, pour sa famille, ses amis... Et que ce jour là le travail doit rester exceptionnel.

Les 2 premiers dimanches de juillet, les bénéfices sur certains magasins étaient tellement ridicules, qu'ils ne payaient même pas les frais de fonctionnement  (personnel, électricité...). Si bien que pour décider les clients à se déplacer, LIDL a distribué dans les boîtes aux lettres des bons de réductions valables uniquement les dimanches de juillet et août.

5 € de réduction pour 30 € d'achats le 20 juillet, 7 € de réduction pour 50 € d'achat le 27 juillet...

Certains diront que c'est du marketing ou de la publicité, mais si ça n'est pas du racolage, ça y ressemble étrangement.

Ce qui me désespère le plus dans cette action, c'est que le fait de distribuer des bons de réductions à tout va, aurait dut mettre la puce à l'oreille de nos dirigeants.

 

PUBLICITE + BONS DE REDUCTIONS = PLUS DE CLIENTS

et bien non, à priori, le déclic ne c'est pas fait dans leur tête ce qui a eu pour effet immédiat de faire exploser les chiffres et la productivité en même temps. Nous nous sommes donc retrouvés avec des productivités à faire pâlir de jalousie l'ensemble des DR de LIDL FRANCE.

Pour n'en citer qu'une 870 de productivité sur un magasin de l'ère Toulonnaise le dimanche 10 août 2014. Qui dit mieux ????

Je vous laisse imaginer la fatigue du personnel et l'état du magasin à la fermeture...

Mais ce qui me désole le plus, c'est que la direction ne se donne pas les moyens de ses ambitions. Le lundi matin, et donc toute la journée, l'arrivage des F/L est coupé et le banc ne ressemble à rien, les clients se plaignent et les employés rabâchent toute la journée, « excusez nous pour le dérangement occasionné mais il n'y a pas de livraison sur l'entrepôt de F/L le dimanche ».

PATHETIQUE, souhaitons surtout que le travail du dimanche cesse dès la rentrée et que chacun d'entre nous retourne à ses occupations.

Et bien sur, malgré tout ce travail supplémentaire, malgré l’amplitude horaire d'ouverture des magasins qui est passée à 8 H 30 – 20 H, l'argent englouti dans les travaux...on nous dira en fin d'année lors des NAO, que LIDL ne fait pas de bénéfices et que nous n'aurons aucune prime de participation.

 

La CGT dit NON au travail du dimanche, elle persiste et signe, continuez la lutte avec nous et n'hésitez pas à nous appeler pour vous épauler.

 

mise à jour du 15 avril 2018