La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives 2015

Direction régionale de Draguignan

 

LA LOI MACRON ET LIDL

 

Nous allons essayer de résumer au mieux et pour que cela soit plus compréhensible pour nous ce que la loi Macron qui a plus de 350 article va changer pour nous, employés LIDL.

Au delà du déni de démocratie dont a fait preuve le gouvernement en recourant au 49-3 pour faire passer le projet sans vote à l'assemblée nationale, c'est toutes nos liberté et nos droits qui risques d'être bafoués si on ne réagit pas.

Ce projet de loi contient 3 mesures particulièrement dangereuses pour nous employés du commerce :

1 – La banalisation du travail du dimanche et du travail de nuit.

* Dans les secteurs non touristiques (ce qui est rare sur notre DR) nous allons passer de 5 à 12 dimanches ouverts par an. Ce qui fait 1 dimanche par mois en moyenne.

* Pour toutes les zones qui seront considérées comme touristiques, l'ouverture du dimanche se fera les 52 semaines et les commerces pourront rester ouverts jusqu'à minuit.

* Le projet de loi ne prévoit aucune compensation de salaire et peut même permettre à un employeur de revenir sur les accords actuels (plus les 25 % supplémentaires pour le dimanche et rien non plus si l'on travaille jusqu'à minuit).

2 – La déréglementation des licenciements.

* Il était déjà très facile de licencier un salarié, rupture conventionnelle et contrats précaires, mais avec cette nouvelle loi, l'employeur pourra décider seul quel site sera touché par les licenciements économiques et quels sites seront épargnés, sans même que les syndicats aient leur mont à dire.

* Le gouvernement enterre tout contrôle par l'inspection du travail des licenciements de moins de 10 salariés.

3 – La casse de la justice prud'homale.

Après avoir supprimé l'élection des conseillers prud'homaux, le projet de la loi Macron vise à limiter l'action de juges syndicaux et à les remplacer par des juges professionnels ne connaissant pas le monde du travail.

 

Pour améliorer la justice prud'homale, et accélérer les procédures pour les salariés, la CGT a fait de nombreuses propositions. La priorité est d'augmenter les moyens des conseils de prud'hommes pour  accélérer les procédures.

Le gouvernement essai de passer en force au lieu d'entendre les salariés. Les richesses que nous créons en travaillant, servent de plus en plus souvent à rémunérer les dividendes et le capital. Sauvons nos conditions de travail.

Votez CGT aux prochaines élections des Délégués du Personnel le seul syndicat capable de vous défendre VRAIMENT et TOUJOURS là pour VOUS.

 

mise à jour du 15 avril 2018