La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives 2015

Direction régionale de Rungis

 

Réponse de M. Fuchs à notre courrier

 

Dans mon article du mois d'octobre, je vous faisais part de la façon dont les salariés étaient traités lors de leur licenciement au travers d'un exemple récent.
Je vous disais qu'un courrier relatant ces faits avait été envoyé à M. Fuchs, Gérant de Lidl France.

Voici sa réponse :

Madame Meslem,

Votre courrier du 12 octobre 2015 a retenu toute notre attention.

Vous me demandez mon avis sur la situation de M. xx.

M. xx a effectivement fait l'objet d'une procédure disciplinaire qui, après un entretien préalable, a mené à son licenciement pour cause réelle et sérieuse. La lettre de licenciement précise les motifs qui nous ont contraint à la séparation.

Selon nos informations, M. xx a accédé à son bureau le matin avant l'arrivée de son responsable qui l'a informé de la décision puis lui a remis ses affaires personnelles (M. xx étant dispensé de l'exécution de son préavis, qui lui sera rémunéré). Si un objet appartenant à M. xx venait à être manquant, il lui sera bien évidemment rendu, dans les plus brefs délais, à sa demande.

Le service RH s'est ensuite rendu disponible pour répondre à M. xx et reste à son écoute.

Je vous confirme que le respect de nos collaborateurs est un des fondements de nos valeurs d'entreprise et que nous continuerons d'y apporter la plus grande importance.

Veuillez croire, Madame Meslem, en l'assurance de toute ma considération.

Friedrich Fuchs
Gérant

Je crains, M. Fuchs, que vos informations ne soient erronées, que le récit qu'on vous a fait des évènements ne soit tronqué et que le respect que vous prônez ne soit pas toujours rendu à vos salariés.

Peut-être devriez-vous être plus attentif à ce qui se passe dans votre entreprise et qui ne respecte que rarement vos valeurs d'entreprise.

 

mise à jour du 15 janvier 2018