La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives 2017

Direction régionale de Bordeaux

 

Questions des DP du 21-07-2017

 

 

Logo_Lidl

 

Direction Régionale de CADAUJAC

 

 

 

 

 

  21/07/2017

 

Réponses aux questions des Délégués du Personnel

 

 

Etaient présent(e)s :

 

Pour la direction :

 

M. DEVOS                                                              Directeur Régional

M. DESTRUHAUT                                                 Responsable Administratif

M. SELVES                                                             Responsable Vente

M. DESPLANQUES                                               Responsable Entrepôt

 

Pour les élus :

 

Collèges employés

 

M. FASOLA                                                             DP Titulaire CGT

Mme MAIRE                                                           DP Titulaire UNSA

M. SALVIS                                                              DP Suppléant CGT

Mme BERLAND                                                     DP Suppléant CGT

 

Collège Agents de Maîtrise                

M. GENCE                                                              DP Suppléant FO

 

Collège Cadres

M. CAZALIS                                                            DP Titulaire CFE-CGC

 

 

Etaient absent(e)s :

 

Mme CLAUZET                                                      DP Suppléant FO

Mme JOLIVET                                                        DP Titulaire FO

Mme CORRADINI                                                  DP Titulaire CGT

M. FUENTES                                                          DP Suppléant FO

M. SERRE                                                              DP Titulaire UNSA

Mme GARDY                                                          DP Suppléant UNSA

M. CHATELIER                                                      DP Titulaire CGT

M. CASSAGNES                                                    DP Suppléant CGT

Mme MATEOS                                                       DP Titulaire CGT

Mme ANDRIEU                                                      DP Titulaire CGT

Mme YOUBI                                                            DP Titulaire CGT

Mme DUCOURTIEUX                                           DP Suppléant UNSA

 

Etaient invité(e)s :

Mme DELSOL         invitée par M GENCE                                              

 

**************

 

L’ordre des questions à la réunion correspond à leur date et heure de transmission à la Direction.

 

Ce compte rendu est archivé dans le registre tenu au bureau du Responsable administratif.

 

 

Début de réunion : 9H00

 

 

 

SOMMAIRE

 

 

Questions CFE-CGC                                                                   Page 2

Questions CGT                                                                            Page 4

Questions FO                                                                               Page 7

 

 

 

 

 

 

Questions des Délégués du Personnel CFE-CGC

 

 

1.    CFE-CGC : Sur la période en cours, les magasins côtiers sont une priorité du fait du fort impact de leurs résultats sur les chiffres de la Direction Régionale. A contrario, sur bien des points, leurs problématiques ne semblent pas trouver un écho à la mesure des enjeux.

Pour permettre de faciliter la communication entre ces magasins et la DR :

* Le traitement des problèmes rencontrés en juillet-août ne devrait-il pas être prioritaire pour l'ensemble des services de la DR ?

* La liste des magasins côtiers ne peut-elle pas bénéficier d'une hot-line DR dédiée ?

 

Les services de la DR sont sensibilisés à la gestion des magasins côtiers. Si le RVS constate que la situation n'a pas avancé, Il doit contacter les chefs de service qui feront le nécessaire. 

 

2.    CFE-CGC : Lors d'une demande d'intervention technique sur les magasins côtiers (SAV COP pour les tapis, Symag pour les caisses hardware et BO, DEBAG pour les fours, autolaveuses ou transpalettes notamment), les délais de résolution des incident sont souvent longs, dans certains cas plus de 10 jours. Peut-on assurer un suivi des demandes des magasins côtiers sur la DR, pour améliorer la rapidité de traitement ?

 

Cf. réponse à la question 1

 

3.    CFE-CGC : Les commandes CONSOMAG peuvent-elles être ouvertes chaque semaine pour les magasins côtiers du 1/7 au 31/8 ?

 

Les commandes consomag seront ouvertes chaque semaine jusqu'à la fin de saison.

4.    CFE-CGC : Une gamme Viandes Volailles spécifique aux magasins côtiers (et peut-être resserrée), ne serait-elle pas envisageable pour augmenter notre CA mètre linéaire ?

 

Cela n'est pas prévu.

 

5.    CFE-CGC : Depuis plusieurs saisons, les renforts RM expérimentés sur les magasins côtiers ont été stoppés, substitués par du personnel en formation ou en sortie de formation. L'augmentation de l'amplitude horaire de présence de notre personnel (4h-5h/21h30 soit près de 100h) et l'évolution des effectifs liée à la prise de CA ne remettent-elles pas en cause notre volonté de gestion par le seul responsable du magasin sur la période, responsable qui, dans la plupart des cas, est agent de maîtrise à 42h hebdomadaire ?

Pour l'année prochaine, n'est-il pas souhaitable, au cas par cas, de revoir ce système de renfort ?

 

L'objectif est d'avoir des structures autonomes sur nos magasins. Il existe dorénavant des AMG qui sont prévus pour cela. De plus, des personnes en formation réalisent leur période d'autonomie sur les magasins côtiers. 

 

6.    CFE-CGC : Les livraisons de certains magasins côtiers (et parfois non côtiers) ont généré beaucoup de crispation et d'incompréhension désorganisant totalement le travail des équipes : les problèmes remontés par les RVS sont multiples, livraison à l'avance en journée, en retard le matin en particulier les lundis, etc...

Peut-on avoir un état des difficultés logistiques rencontrées ? Sur quels magasins en particulier ?

Quelles sont les solutions envisagées ?

 

Quelques difficultés ont été constatées sur des lundis matin. Les livraisons food et non food ont été retardées au maximum sur les côtiers pour ne pas les encombrer. 

 

7.    CFE-CGC : Les volumes Non-Food connaissent une croissance importante depuis plusieurs mois. Force est de constater que de plus en plus de magasins de la DR présentent des réserves encombrées par ces volumes : les transferts sont, le plus souvent, devenus impossibles et les solutions tardent à venir, augmentant le risque de DI, d'AT pour les "petites" réserves, et impactant au final la productivité.

Quels sont les axes de travail préconisés ou à l'étude pour améliorer significativement la situation ?

 

Un premier retour a été fait  sur les pubs TV. Un deuxième retour est prévu dans la semaine à venir, ensuite des retours auront lieu toutes les semaines sur ces pubs TV ce qui permettra d’améliorer  la situation.

 

 

8.    CFE-CGC : Pendant la période de préparation de la saison, les équipes d'implantation et la société multi-services DAA sont missionnées pour aider les magasins à effectuer les modifications estivales. Cependant, on peut regretter les problèmes de coordination et de mise à disposition du matériel nécessaire, qui, de ce fait, créer une insatisfaction et envoie une image dégradée de ce qui devrait être perçu comme une aide appréciable.

Quelles sont les solutions étudiées pour pallier ces dysfonctionnements ? (en particulier sur la partie "matériel")

 

Des points fixes sont prévus entre le multiservice, le service implantation et DAA afin de coordonner l'activité. 

 

9.    CFE-CGC : Les volumes d'Actions / NF / Fleurs et plantes sont parfois en décalage avec les attentes des magasins (+/-).

Sur quelles bases se décident les répartitions pour face aux fluctuations saisonnières de CA de juin à septembre ?

Sur la base des réussites de vente à 3 jours, des transferts ne peuvent-ils être demandés par le SDR, en particulier sur les produits NF en publicité ?

 

Les répartitions sont ajustées sur les accélérations de S-1 et A-1. Des  transferts pour 9 magasins seront décidés par le RDR à partir de l'ODS du 31 juillet .

 

10.  CFE-CGC : Lors d'une embauche en fin de mois (entrée de CDDS pour la saison par exemple), les salariés ne peuvent pas badger car la saisie de leurs contrats serait bloquée par les RH du siège, dans le but de ne pas déclencher de paies injustifiées en cas de désistement de l'embauché. Même si la logique économique est compréhensible, cela génère la réalisation de feuilles de corrections (équivalentes à des saisies manuelles) sur plusieurs jours. (ex : 26/5 au 03/6 pour juin).

Une solution plus fiable et plus pratique  peut-elle être mise en place ?

 

Aujourd’hui, nous n’avons pas de solution plus fiable à vous proposer.

 

 

 

Questions des Délégués du Personnel CGT

 

 

11.  Les D.P. C.G.T. signalent que sur entrepôt il n’est demandé qu’aux ouvriers de bien vouloir présenter le contenu de leur sac quand ils débauchent (ex : semaine 26), les D.P. C.G.T. demandent si c’est parce qu’ils sont les seuls sur notre D.R. à ne pas être dignes de la confiance de notre employeur ?

 

Nos équipes entrepôt sont dignes de notre confiance. Des contrôles très ponctuels sont réalisés et malheureusement sur nos derniers contrôles des salariés ont présenté des sacs contenant de la marchandise dérobée. 

 

12.  Les D.P. C.G.T. rappellent que la fouille liée à la recherche d’objets volés relève normalement de la seule compétence des officiers de police judiciaire (police ou gendarmerie). Mais qu’il peut être toléré, à titre exceptionnel, en cas de disparitions renouvelées et rapprochées d’objets ou de matériels appartenant à l’entreprise, que les salariés soient invités à présenter le contenu de leurs effets ou objets personnels à l’employeur, qu’à conditions :

1er - de les avoir expressément avertis de leur droit de s’y opposer et d’exiger la
présence d’un témoin,

2ème - d’obtenir leur accord,

3ème - que le contrôle s’effectue dans des conditions préservant la dignité et l’intimité
            de la personne.

Et demandent à défaut d’être des voleurs, que le personnel de notre D.R. ne soit pas traité en tant que tels ?

 

Personne n'est traité comme un voleur sur notre  DR. 

 

 

13.  Les D.P. C.G.T. demandent quels sont les objets ou les matériels ayant à nouveau disparus sur entrepôt ces dernier temps, justifiant que les salariés de notre D.R. présentent le contenu de leurs effets personnels ?

Comme indiqué, sur les derniers contrôles des salariés ont présenté des sacs contenant de la marchandise dérobée. 

Nous n’entrerons pas plus dans le détail pour préserver l’anonymat des salariés concernés. De plus, il n’y a pas d’intérêt à préciser quels sont les objets disparus.

 

 

14.  Les D.P. C.G.T. demandent pourquoi sur notre D.R. les chefs d’équipes, l’encadrement, notre directeur régional, et pourquoi pas à l’occasion la gérance, ne sont pas invités à présenter le contenu de leurs effets personnels quand ils débauchent ?

 

Si ils sont présents au moment du contrôle et qu'ils ont un sac,  ils se prêteront  au contrôle comme il se doit. Il n’existe pas de différence de traitement, seule l’équité prime.

 

15.  Les D.P. C.G.T. demandent si le personnel entrepôt est condamné à faire ses courses auprès d’enseignes concurrentes, dans la mesure où dans la plupart des cas, il ne pourra produire un ticket de caisse correspondant à ses achats dans nos magasins (ex : achat différé, achat effectué par le conjoint…) et s’expose à être traité comme un voleur ?

 

En aucun cas le personnel n'est traité de voleur. Il est normal de pouvoir justifier de ses achats comme dans n’importe quel enseigne.

 

16.  Les D.P. C.G.T. demandent si le personnel entrepôt doit aussi renoncer aux barres chocolatées et boissons sucrées proposées dans les distributeurs de notre D.R., pour être placés au-dessus de tout soupçon ?

 

Ceci n’est pas une revendication individuelle ou collective relative à l’application d’une norme en droit du travail. De plus, ces barres chocolatées sont censées être consommées sur place. Il paraît surprenant d'acheter en grande quantité des barres chocolatées provenant d'un distributeur en salle de pause pour les ramener chez soi, alors que celles-ci sont 5 ou 6 fois plus couteuses que celles achetées dans  n’importe quel magasin. 

 

17.  Les D.P. C.G.T. demandent qu’une sonde de température soit installée à hauteur d’homme, au cœur de notre picking (ex : allée milieu allée 68), pour rendre compte de la température ambiante à laquelle est exposés les préparateurs de commandes de notre D.R. durant le niveau de veille sanitaire ?

 

Cela n'est pas prévu, des outils de contrôles sont déjà mis en place.

 

18.  Les D.P. C.G.T. demandent que sur entrepôt les préparateurs de commandes soient tenus informés de la température ambiante de leur espace de travail en cas de vigilance canicule ?

 

Des briefings sont organisés quand cela est le cas 

 

19.  Les D.P. C.G.T. demandent la mise en place d’une fontaine sur l’entrepôt de Cestas ?

 

L'installation d’une fontaine à eau est complexe sur cet entrepôt, des bouteilles d'eau sont mises  à disposition des salariés ainsi que des frigos.

 

20.  Les D.P. C.G.T. demandent à consulter les relevés de température entrepôts correspondant au niveau de veille saisonnière (1er juin au 31 août) prévu par plan canicule ?

 

Cela n'est pas prévu.

 

21.  Les D.P. C.G.T. signalent qu’il est demandé ponctuellement aux préparateurs de commandes de basculer du secteur SEC aux secteurs FRAIS ou V.V. et vice-versa, et demandent à notre direction de veiller à limiter ses transferts durant la saison estivale, afin d’éviter au personnel les affres du choc thermique, et ce notamment dans le sens SEC/FRAIS ou V.V., car ils y basculent trempés de sueur ?

 

Afin de protéger la santé de nos salariés cela est à éviter en cas de canicule

 

22.  Les D.P. C.G.T. rappellent que la direction s’est engagée à ne pas priver de polyvalence le personnel planifié en tant que tel, et demandent que celle-ci veille au respect de cette planification afin de garantir à l’ensemble du personnel un temps de préparation qui soit le même pour tous (ex : semaine 26 préparateurs de commandes prévus au bloc préparant sur ½ palettes les injections de vins et de brioches) ?

 

Nous n’avons pas eu de remontée sur le sujet . La direction demande le cas concerné afin de l'étudier .

 

23.  Les D.P. C.G.T. signalent que plusieurs salariés ayant depuis quelques mois obtenus leur C.A.C.E.S. attendent encore qu’il leur soit remis, et demandent que notre employeur ne tarde pas davantage à le leur remettre ce qui leur appartient ?

 

Les C.A.C.E.S seront remis aux salariés concernés.

 

24.  Les D.P. C.G.T. signalent que l’on voit régulièrement nos encadrants faire usage de leur téléphone personnel durant leur temps de travail, en prétextant qu’il s’agit d’appels professionnels, les D.P. C.G.T. demandent donc à leur employeur de bien vouloir les doter du matériel indispensable à l’accomplissement de leur mission, afin de ne pas faire peser sur les finances de ses salariés des coûts qui lui incombent ?

 

Les salariés dont il est nécessaire qu’ils soient joignables rapidement et fréquemment ont été dotés du matériel nécessaire.

 

25.  Les D.P. C.G.T. signalent que si l’alternance n’est pas le standard souhaité par notre entreprise notre entrepôt ne l’est pas davantage, rappellent que les poches de nos chariots élévateurs servant à stocker le film palette ont été retirées, et demandent que nos podiums de recyclages soient implantés en alternance côtés réception et expédition, afin de pallier à la multiplication des allers retours à ces podiums des caristes, qui se débarrassent du film et du carton pour ne pas entraver la bonne marche de leurs chariots ?

 

Des tests ont déjà été réalisés, ils  ne sont pas probants.

 

26.  Les D.P. C.G.T. demandent que l’affichage de l’adressage de nos pickings soit normalisé (ex : désignation produit + chiffre contrôle pour chaque emplacement ou uniquement en lieu et place de l’adressage), afin d’en faciliter la lecture ?

 

Ce sujet sera traité avec les REL, le RDL réception et les caristes  concernés .

 

27.  Les D.P. C.G.T. demandent que nos emplacements théoriques au picking soient rapprochés des emplacements physiques, afin de le purger de toutes anomalies ?

 

Cela sera traité .

 

28.  Les D.P. C.G.T. demandent que les TKT ne soient pas stationnés au frais dans les sas de mise à quai (ex : semaine 30 quai 33) car ils entravent la fermeture des rideaux d’isolation ?

 

Un rappel sera fait .

 

29.  Les D.P. C.G.T. demandent quelle est la durée minimum de repos par période de 24h due aux salariés de notre enseigne ?

 

Selon notre CCN, un salarié doit bénéficier d’un repos quotidien de 12heures.

 

30.  Les D.P. C.G.T. demandent pourquoi n’existe-t-il pas de Lidl-shop à la Française ?

 

Hors compétence DP.

 

 

 

Questions des Délégués du Personnel FO

 

 

31.  Les délégués du personnel FO demandent à la direction si elle trouve normal que le personnel du magasin de Podensac doive ramasser les poubelles des usagers inciviques, déposées au pied des bennes ? Cela engendre une perte de temps et donc de performance.

 

Cela peut arriver si il s'agit d'une situation ponctuelle. Ce cas  sera étudié afin d’être traité. La propreté de l’espace commercial dans son ensemble permet d’accueillir nos clients dans les meilleures conditions.

 

 

32.   Les délégués du personnel FO demandent si la direction envisage de créer un local poubelles sécurisé pour le magasin de Podensac afin que les bennes ne contiennent que les déchets propres au magasin ?

 

Le magasin doit rentrer ses poubelle dans son sas de livraison .

 

33.  Les délégués du personnel FO signalent à la direction le sentiment d'insécurité face aux vols sur le magasin de Podensac.

 

La direction demande de précisions. 

 

 

34.  Les délégués du personnel FO demandent à la direction si elle sensibilise suffisamment les chauffeurs sur les déposes de frais en sas au vu du nombre de problèmes sur les dernières semaines ?

 

L’ensemble des chauffeurs sont sensibilisés sur les déposes de frais  .

 

35.  Les délégués du personnel FO signalent à la direction que les plannings (expédition) affichés dans le couloir de la salle de pause ne correspondent pas avec ceux affichés dans le service expédition. 

 

Cela a été rectifié, il s’agissait d’une mégarde.

 

36.  Les délégués du personnel FO demandent à la direction si une mise à jour des affiches avec les convoyeurs de fonds va être faite et si une meilleure lisibilité serait possible ?

 

Des mises à jour sont réalisées quand cela est nécessaire .

 

37.  Les délégués du personnel FO demandent à la direction si les nouveaux entrants ont des entretiens de suivi hors du magasin (avec le RH, RFF) ? 

 

Il n'y a pas de suivi hors magasins, mais lors des formations en DR les nouveaux entrants échangent avec le RFD. 

 

38.  Les délégués du personnel FO, constatant qu’il y a toujours autant d’absentéisme subit en magasin, demandent à la direction si le suivi des 5T, a abouti à des améliorations? 

 

Des améliorations sont constatées et nous déployons un certain nombre de contre-mesures pour poursuivre ces améliorations.

 

39.  Les délégués du personnel FO rappellent à la direction que le binôme d’un RVS a pour rôle de soutenir (à défaut d’aider) les magasins dans la détresse et non pas de les laisser pour compte.  

 

Oui cela est le cas .

 

 

 

************

Fin de réunion : 11H00

 

Prochaines réunions des délégués du personnel le

 

 

 

 

 

 

Ludovic DEVOS

Directeur Régional

 

 

mise à jour du 30 décembre 2017