La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives 2017

 

Réponse communiqué Lidl

 

 

Comme beaucoup de salariés LIDL, nous avons regardé le magazine cash investigation présentée par Élise LUCET, la CGT n'est pas été surpris du contenu de l'émission car elle dénonce depuis de nombreuses années ces dérives et la direction ferme, depuis de nombreuses années les yeux pour obtenir ses résultats.
Il vous suffit de consulter notre cgtlidl.fr  pour vous rendre compte que la CGT est auprès de vous et sait ce que vous vivez chaque jour sans faire des effets de manche en vous faisant croire comme certains qu'ils sont là pour vous.

La société LIDL a diffusée un communiqué qui répond à l’émission, nous allons répondre point par point à ce communiqué, mais nous tenions tout d'abord a vous annoncer que si cash investigation est une émission polémique comme la si bien clamée LIDL, il n'y aurait sûrement pas un député de la majorité présidentielle qui demande au ministre du travail d'ouvrir une enquête nationale auprès des inspections du travail sur les agissements de LIDL ;

communiqué LIDL et réponse de la CGT

la question du management :
les extraits dévoilés dans l'émission sont inacceptables et nous le condamnons sans aucune ambiguïté. Ce sont des propos isolés, contraires à tout ce que notre entreprise représente et veut représenter.
Nous ne pouvons pas construire notre entreprise sans ou contre nos salariés . Nous avons depuis 2012 multiplié par 5 nos budgets formation où les enjeux de management et d'écoute des collaborateurs ont pris une place prépondérante.
A travers une récente enquête auprès de nos salariés, nous constatons que la perception du management au sein de notre entreprise s'améliore. Nous voulons poursuivre sur cette voie.

Réponse :
avec la société, tout ce qui se passe est TOUJOURS des cas isolés, rappelez vous en juillet la CGT dénonçait les propos de certains cadres et agent de maîtrise. Combien de personnes ne subissent pas de pressions de son encadrement car elle refuse de changer ses horaires au dernier moment etc..........
si ces faits sont si inacceptables, alors pourquoi cette personne fait toujours partie du groupe LIDL europe, c'est donc que LIDL cautionne ces agissements.
La société ne peut pas construire sans ou contre ses salariés alors pourquoi compare t elle toujours tel magasin et tel magasin, telle chef caisse avec telle chef caisse  etc......, pourquoi faire des classements entre les magasins (top mag) si ce n'est pour diviser et mieux régner.
La société nous parle d'une enquête auprès des salariés, si c'est great place to work, on a vu les résultats, les salariés, malgré la possibilité de répondre sur son lieu de travail, pendant son travail donc payés n'ont pas répondus massivement : c'est parce que les salariés ont montrés leurs mécontentements en boycottant cette enquête et la société veut nous faire croire que nos chefs s'améliore et comme d'habitude mets tout pour son profit de communication, elle nie donc l'évidence.

La question de la commande vocale pour les préparateurs de commande :
Précisons d'abord que ce n'est pas un sujet propre à LIDL, puisque la commande vocale est devenue une pratique quasi-systématique dans la logistique depuis le début des années 2000. Nous l'avons lancée chez LIDL en 2010 et y avons apporté des améliorations en prenant en compte les remarques de nos collaborateurs.
Nous utilisons cet outil pour améliorer la qualité de la préparation. En revanche, nous n'avons pas constaté d'amélioration de la productivité.

Réponse :
si nous comprenons bien la société LIDL, parce que la concurrence l’a fait, nous le faisons donc si la concurrence se jette d'un toit, lidl le fera !!! n'oubliez pas le scandale de l'amiante,
soyons sérieux, la préparation par commande vocale est reconnue dangereuse pour l’être humain (INRS) et par 2 experts externes mandatés par des chsct  alors si la société était si préoccupée par la santé de ses salariés, elle aurait du utiliser son devoir de précaution, ce qu'elle n'a pas faite et c'est pourquoi la CGT qui elle se préoccupe de la santé des salariés a été en justice afin que la dangerosité de cet outil soit reconnu. un expert judiciaire a été nommé par le tribunal de grande instance de Strasbourg.
Comment peut on dire que c'est pour fiabiliser la qualité de préparation puisse que les contrôles des palettes de détail n'existe plus et lorsque l'on fait des réclamations, elles sont refusées, encore une fois on essaie d'endormir les gens.
Si cet outil ne fait pas gagner des points de productivités, alors c'est pour quoi faire ? Pour que les salariés ne parlent plus entre eux et ne se révoltent ?
Pour avoir la main mise sur eux ?
Etc.........

la question du poids porté par les préparateurs de commande :
le métier de préparateur est un travail physique nécessitant un savoir faire et une véritable expertise, c'est incontestable.
Nous continuerons à redoubler d'efforts pour améliorer le travail de nos préparateurs grâce à nos investissements au niveau matériels et équipements, la formation liées aux gestes et postures et nous travaillons à la baisse progressive du poids des colis.
Il n'y a pas de prime de rendement, ni individuelle ni collective en terme de port de charges contrairement à la pratique de la plupart des entreprises du secteur.
Comme chaque entreprise, nous devons avoir des objectifs économiques ; en ce sens, nous fixons un objectif d'équipe commun en terme de colis par heure. Chaque préparateur doit tendre vers cet objectif d'équipe.

Réponse :
si le travail de préparateur nécessite un savoir faire et une véritable expertise, alors pourquoi avoir mis en place pick by voice qui oblige le préparateur a suivre la commande sans regarder à l'avance comment monter sa palette.
La société investi dans du matériel , c'est normal, le temps des mines est fini et avoir du matériel performant ne fera qu'augmenter la productivité, pour les formations gestes et postures, comment un préparateur de commande peut appliquer à la lettre la formation geste et posture (plier les genoux, prise en main du colis d'une certaine façon,etc.... en faisant 250 colis heures (14 secondes entre 2 colis) sans compter les déplacements entre chaque produits !!!!!
pour ce qui concerne les primes, lidl nous dit qu'il n'y en a pas individuellement ni collectivement alors pourquoi les cadres sont ils si frénétique pour obtenir leur rendement, y aurait il des primes cachées ou des gains à avoir avec les rankings ?
Comme chaque entreprise, des objectifs économiques sont donnés, oui sûrement mais pas contre la santé des salariés. Un objectif d'équipe lorsqu'il est raisonnable et qui prend en compte la santé c'est possible mais comme chez lidl, les objectifs sont démesurés c'est la santé qui trinque
vous vous doutez bien que les objectifs d'équipe sont les mêmes partout en France alors qu'une équipe c'est sur un entrepôt. La société a vite fait d'oublier la norme NFX 35-109 qui régit le port de charge.
Pour information, un concurrent de lidl demande 175 colis par heure de charge ce qui est dans la norme NFX 35-109 et pourquoi lidl 250 ?
pas plus tard que le lendemain de l’émission ou nous avons vu le gérant administratif répondre qu’il n’y avait pas de charge de travail pour les préparateurs, sur plusieurs direction régionale, il a été annocé que la charge était de 250 colis par heure. Encore une fois, lidl ment.

La question des inaptitudes :
c'est un sujet essentiel que nous traitons avec la plus grande attention.
La prévention est évidemment primordiale et nous agissons sur la diminution du poids des colis, les actions de formation ou encore les outils adaptés (engin de levage à hauteur variable par exemple). Il y a donc encore des progrès à réaliser mais il est inexact de dire que nous n'agissons pas sur le terrain.
Il faut néanmoins remettre les chiffres avancés par l'émission en perspective. La moitié des inaptitudes que nous constatons sont liées à des problèmes de santé et non professionnels. Par ailleurs, le nombre moyen d'inaptitudes chez LIDL est d'environ 1 personne par an par entrepôt et 1 personne tous les10 ans par magasin. Enfin leur proportion ont baissé de 25% depuis 2012.

réponse :
a prévention est primordiale : oui mais pour prévenir, il faut déjà prendre conscience des problèmes et ce n'est pas en mettant de la productivité partout que la prévention marchera.
Si lidl voulait faire réellement de la prévention, elle arrêterait de parler de productivité et ferait le nécessaire pour que la charge de travail aussi bien en entrepôt qu'en magasin soit calculée au plus juste pour que les salariés restent en bonne santé. Ce n'est pas en mettant des temps irréalistes pour chaque tache que cela fera avancé les choses ex : ½ par palette en magasin, 20 minutes par TKT, 250 colis par heure etc....
lorsque l'on parle de condition de travail, on nous parle vêtement !!!!
sur le bilan social 2016, il y a plus 500 inaptitudes, 1,16% sont reclassés et si on prend les chiffres avancés par lidl, il y a environ 250 inaptitudes dus aux accidents de travail, il faut savoir qu'un accident de travail est une faute de l'employeur car il n' a pas fait le nécessaire en amont pour éviter l'accident.
Par chance, le burn out n'est pas reconnu comme accident de travail sinon ce ne serait pas 50% d'inaptitude pour accident mais sûrement plus.
Lorsque lidl parle d'un préparateur par an par entrepôt et une personne par magasin tous les 10 ans, cela donne l'impression, comme à l'armée, on a le droit a un certain pourcentage de perte, alors mesdames et messieurs les salariés à qui le tour ?

Le décès d'un salarié sur son lieu de travail à l’entrepôt de Rousset :
le suicide d'un de nos salariés évoqué par l'émission a été un choc terrible pour toute l'entreprise, à tous les niveaux, d'autant plus que c'était la première fois en 28 ans que nous étions confrontés à un tel drame. Tout notre soutien va a sa famille.
Nous voulons redire ceci : nous collaborons activement à l’enquête en cours et nous espérons qu'elle permettra d'en éclaircir les circonstances exactes. Nous devons, dans l'intervalle, nous en tenir à un devoir de réserve.

Réponse :
nous ne ferons pas de commentaire sur ce sujet par respect de la mémoire de notre collègue et de sa famille

notre objectif social :
notre objectif est avant tout que nos salariés restent le plus longtemps dans l'entreprise, et qu'ils bénéficient du succès de lidl dont ils sont les premiers artisans.
Aujourd'hui, plus de 6000 salariés ont plus de 10 ans d'ancienneté et l'ancienneté moyen de nos 1500 responsables de magasin est supérieur à 10 ans.
Nous avons fait le choix à travers notre organisation et nos outils de travail de soulager du mieux possible les tâches de manutention sans pour autant choisir la voie de l'automatisation.
L'émission ne le dit pas, mais lidl joue un vrai rôle de créateurs d'emploi (8000 en 5 ans) et d'ascenseur social : 6500 promotions depuis 2012 s'adressant aux employés vers des postes d'encadrement nouvellement créés dans le cadre de notre développement ; 75% de notre encadrement en magasin sont d'anciens caissiers/caissières.

Réponse :
nous sommes heureux d'apprendre que les salariés lidl sont les premiers artisans du succès de lidl par contre, nous cherchons encore quels sont les bénéfices que les salariés en ont tirés : augmentation de salaire minimal, prime d'intéressement minimal, prime de participation extra minimal, condition de travail détériorées.......
pour l'ancienneté moyenne des 1500 responsables de magasin qui est de 10 ans, nous avons les chiffres que sur la catégorie agent de maîtrise, il y a seulement 36,4% des agents de maîtrises qui ont entre 11 et plus de 20 ans d’ancienneté  et nous nous parlons de catégorie agent de maîtrise c'est à dire aussi bien entrepôt, administratif que magasin : on peut faire dire ce que l'on veut aux chiffres.
Le rôle de lidl comme créateur d'emploi : lidl a oublié de préciser que le turn over chez lidl est près de 30%, alors créér des emplois et avoir un turn over aussi fort n'alerte pas la société sur des dérives ou des conditions de travail détériorées.

Conclusion lidl :
Nous savons que nous avons encore du chemin a parcourir, mais nous pensons que nous avons réalisé de nombreux progrès depuis notre transformation commencée en 2012. Nous allons poursuivre ces efforts et continuerons à écouter nos salariés pour construire avec eux notre avenir.

Réponse :
nous pensons que la société n'a pas pris conscience de se qui se passe chez lidl et qu'elle n'a pas l'intention de faire les états généraux du management et des conditions de travail, il est vrai que le résultat prime.
Heureusement que l'émission ne s'est pas penchée plus sur les magasins car là, on aurait vu la pression exercée par l'encadrement pour obtenir leurs résultats, être bien classé dans les rankings et surtout garder les beaux avantages.

 

mise à jour du 30 décembre 2017