La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives 2017

 

Première réunion de NAO 2018

 

La CGT vous présente ses meilleurs vœux pour 2018
que la santé, le bonheur, la réussite et la prospérité soit votre quotidien pour 2018

Le 10 janvier 2018, la première réunion de NAO a eu lieu, nous allons vous relatez cette journée.

 

Le matin :

9hoo début de la réunion avec l'arrivée des délégations syndicales et la direction.

La direction commence en demandant aux organisations syndicales de mettre 3 revendications en avant pour chaque syndicat,  la CGT a fait remarquer à la direction que chaque syndicat avait travaillé pour la remontée les revendications des salariés et donc que TOUTES les revendications étaient importantes.

De 9h15 à 10h30 exposé des revendications par chaque syndicat

la direction nous indique qu'elle prend les revendications et qu'elle nous donnera ses propositions à la prochaine réunion.

De 10h30 à 12h00 exposé de la direction sur la conjoncture économique et la concurrence et les résultats LIDL ;
elle nous montre des tableaux ou elle compare la grande distribution (carrefour, leclerc, intermarché, auchan.....) mais a aucun moment on ne voit sur ces tableaux les résultats de LIDL (on voit juste le nom de LIDL dans le tableau de part de marché),
un représentant syndical signale à la direction que l'on se moque des résultats des autres enseignes et que l'on veux voir LIDL : la direction avait « oublié » de les donnés.
La société a encore fortement progressée en chiffre d'affaire, mais le résultat sera comme l'année dernière, nous devrions toucher le même intéressement et la même participation aux bénéfices que l'année dernière (on a progressé en chiffre d'affaire, en deux ans de près de 20% mais les résultats ne sont pas encore là !!!!! qu'en pensez vous?????????)

 

l'après midi a été consacré exclusivement aux conditions de travail en entrepôt

la direction nous expose qu'elle est en train de voir avec le service achat pour faire descendre drastiquement le poids des colis, pour que les préparateurs portent moins de charge, ce qui est louable mais......

elle nous expose aussi son projet de charge de travail  et de temps de connexion

un préparateur devra être connecté à pick by voice 6h45 (la CGT est contre pick by voice et un tribunal est en cours) et devra faire 230 colis à l'heure au sec soit 1550 colis pour 6h45 de temps de connexion et 280 colis à l'heure au frais soit 1900 colis pour 6h45 de connexion
c'est à dire qu'un préparateur au sec qui fera son quota de 1550 colis à la journée portera 1550 x 6,8kg (c'est le poids moyen d'un colis au sec) : 10540 kgs (10,54 tonnes) par jour donc
52700 kgs (52,7 tonnes) à la semaine (10540 x 5)
la direction soutien qu'il n'y a pas de cadence chez LIDL et un quota c'est quoi alors ???

elle nous expose aussi son projet sur la polyvalence comme ce qui suit :

principe de base :

le salarié a le droit à une semaine de polyvalence après un période de préparation de commande effectivement réalisée (etre présent et avoir réalisé 6h45 de charge par jour en moyenne sur la période de préparation définie

qu'en pensez vous ????

 

souhaits du salarié  cdd > 6 mois : lettre de motivation  pour 3 postes au choix et décision du RLR selon le on fonctionnement de l’entrepôt

qu'en pensez vous ?????

 

listes des postes de polyvalence propre à chaque entrepôt

 

rythme :
minimum 8 semaines / an soit 1 semaine sur 6

après plusieurs remarques des syndicats, certaines dr sont à 1 semaine sur 4 ou mieux la direction nous indique que chaque direction régionale peux rester  comme elle était avant mais qu'elle ne peux pas aller plus que 1 semaine sur 6

qu'en pensez vous ?

 

affichage du suivi de la polyvalence :
prévu / réalisé pour garantir l'équité entre les préparateurs de commandes

 

pensez vous que ces propositions sont des avancées ou une régression des conditions de travail.

 

Pour la CGT, il n'y avait pas de quotas sur les contrats ou sur les accords, en mettant ce dispositif sur un accord, les salariés qui feront pas leur charge se verront réprimandés voir licencier surtout lorsque l'on sait que les cadres entrepôt mettent déjà la pression sur la charge alors qu'est ce que cela va être après !!!!!

 

la direction nous indique aussi qu'elle pense faire comme l'année dernière c'est à dire deux accords :
un accord avec une augmentation minimale si les syndicats ne signent pas
et
un accord avec une augmentation raisonnable si les syndicats signent

en utilisant ce stratagème, les syndicats sont pieds et poings liés et comme ça ils peuvent faire passer des accords contraire au bien etre des salariés

pour la CGT, cette proposition s'assimile à du chantage :

si tu signes pas les salariés vont être mécontent du syndicat et ne votera pas pour ce syndicat aux prochaines élections
peut on brader la santé des salariés pour un augmentation qu'elle qu'elle soit ?
Peut on se regarder dans un miroir, lorsque l'on sait que des salariés souffrent parce que j' ai accepter de signer un accord que pour l’augmentation ?
Peut on laisser souffrir les salariés pour gagner aux élections ?
La réponse est entre vos mains, réfléchissez au nouveau dialogue social que LIDL instaure grâce aux ordonnances macron.
Pensez vous que c'est un respect des salariés ?

À la prochaine..................

 

mise à jour du 30 novembre 2018