La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives 2017

Direction régionale de Guingamp

 

Un mouvement d'ampleur,
révélateur d'un malaise profond !

 

Sur la DR de Guingamp, ce sont une quarantaine de magasins qui ont été fortement touchés par les grèves et les débrayages, ainsi que l'entrepôt.

La force du mouvement vient de ce que les revendications de la CGT au sein de l'intersyndicale (CGT, CGC, UNSA, FO, CFDT) ont rencontré la réalité du terrain.
Un malaise palpable a gagné notre entreprise. Alors que Lidl prospère, les conditions concrètes du travail au quotidien se dégradent.
Les salariés doivent gérer tout ce que la gérance n'arrive pas à anticiper et une vision du management obnubilée par la maximisation des profits financiers. En découle une souffrance réelle et des dégâts humains (absence, accidents du travail, inaptitudes médicales).

Un travail d'alerte et revendicatif de fond

Le mouvement de grève s'inscrit dans un travail syndical de fond. Après de nombreuses alertes en réunion des DP, l'intersyndicale s'est mobilisée en rédigeant une lettre ouverte à la direction au mois de mars.

Peine perdue, la gérance a ignoré notre démarche. Après une réunion des DP extraordinaire puis une rencontre des organisations syndicales (CGT, UNSA, CGC, FO) avec la direction le 29 mars, des mesures nous sont présentées très loin de l'urgence ressentie sur le terrain (retour exceptionnel du Non Food, travail sur le volume Non Food etc.). Elles soulagent ponctuellement des magasins en tension sans prendre la mesure de l'ampleur des besoins.

Le jeudi 3 mai, la goutte d'eau

Lors de la réunion DP du 3 mai, les nombreuses questions sur les conditions de travail de la CGT buttent sur l'aveuglement de la direction régionale et de l'entrepôt sur l'urgence de la situation. Les autres organisations font le même constat et décident de proposer aux salariés de les appuyer en rendant visible le ras le bol qui ne cesse de remonter du terrain. Malgré la précipitation du mouvement prévu pour le mercredi 9 mai, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre car notre appel ne fait que cristalliser une demande profonde des salariés. Plus on alerte les salariés et plus l'envie de se mobiliser se renforce.

 

on est mal patron...les salariés font grève

 

9 mai le ras le bol se renforce
et gagne en ampleur

Le fait le plus significatif de cette grève, c'est que les magasins et les salariés mobilisés, une fois la décision prise, ont encore amplifiés leur action le jour même.

Des magasins qui avaient décidé de débrayer deux heures à l'ouverture sont restés fermés. Des équipes d'après-midi ont rejoint dans la grève l'équipe du matin, les réseaux sociaux ont fourmillés de soutiens et d'appel à l'action, bien au-delà de notre région…

Une rencontre de 3h avec la direction

A 15h les délégués syndicaux CGT ont rencontré la direction avec les délégués de l'intersyndicale. Le ton avait changé, l'urgence était devenue quelque chose de réel et les discours vagues n'étaient plus à l'ordre du jour.

Nous avons échangé en mettant en avant le besoin de mesures rapides, visibles et concrètes qui apportent une amélioration véritable des conditions de travail. La direction a proposé des pistes sérieuses pour les magasins et l'entrepôt :

  • recrutement dans les magasins et l'entrepôt pour faire face à la charge de travail,
  • solutions urgentes pour répondre aux problèmes récurrents de stockage sur l'entrepôt et les magasins
  • rappel de non food exceptionnel
  • horaire de l'équipe de nuit harmonisé à 21h même le dimanche soir
  • augmentation de certaines polyvalences (pool, caristes, agents de quai)
  • réunion caristes préparateurs pour le suivi de l'implantation
  • RVS qui pourront embaucher sans verrou des RVR
  • Embauche possible de CDD pour donner des moyens en termes de formation des équipes
  • Augmentation d'heures pour des magasins en difficulté pour les remettre à flot
  • baisse des volumes non food pour soulager les réserves

En forme de conclusion provisoire

L'intersyndicale se félicite de ces propositions mais reste en alerte et mobilisée pour suivre leur mise en œuvre sur le terrain. Pour l'intersyndicale notre fil à plomb c'est l'amélioration des conditions de travail et non un coup de pub pour se faire bien voir des salariés. Le travail en commun paie. La mobilisation organisée et déterminée des salariés paie. C'est un signal qu'avait déjà donné et avec quelle force nos amis belges. Leur succès n'est pas anecdotique pour celui de notre mouvement. La CGT, au sein de l'intersyndicale et au côté des salariés, reste mobilisée et dans l'action.

Contact :
CGT Lidl Bretagne
Cgtdr15@gmail.com
07.83.97.45.71
06.98.73.56.01

D’une manière générale, la CGT sur la DR 15 s’inquiète de la qualité de  reclassement loyale envers leurs souhaits et leurs besoins.

cgt,lidlbretagne@hotmail,fr

cgtlidl.fr

 

 

mise à jour du 15 décembre 2018