La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives 2017

 

Petite mise en garde

 

Il y a de plus en plus de personnes qui se disent bien attentionnées qui font travailler les salariés soit en les obligeants à dépointés, ou venir plus tôt sans pointer, ou finir plus tard sans pointer.

Ces personnes pensent que parce qu'ils auront leurs résultats de productivité, la société sera contente, nous aimerions leurs dire, que chez LIDL, lorsque le salarié n'a plus de jus pour travailler vite, on le jette comme un vulgaire citron sans pulpe et que ce sera aussi leur tour.

Pour les personnes qui travaillent sans pointer, elles s'exposent à

  • des sanctions : si LIDL le découvre ( ils le savent déjà et ne font rien car quelque part cela arrange les résultats)
  • si vous êtes pris à travailler sans pointer, la société vous dira ce n'est pas ce que l'on vous demande et donc vous serez sanctionnable.
  • si il vous arrive un accident de travail sans être pointé, ce ne sera pas un accident car vous ne devez pas être sur votre lieu de travaillent.

 De plus, si ces salariés veulent faire du bénévolat, qu'ils le fassent dans une œuvre caritative car pour les salariés qui pointent toutes leurs heures de travail sont mal vus.

Le pire, c'est que la société est au courant de ces dérives et lorsqu'on leurs en parle on a des réponses du genre :

« ils viennent plus tôt le matin parce qu'ils déjeunent au magasin » (nous avons des salariés qui préfèrent déjeuner chez LIDL qu'avec leur famille ou dormir quelques minutes de plus!!!!!)

« ils restent le soir parce qu'ils discutent après le travail » (idem, les salariés préfèrent rester chez LIDL que de voir leurs enfants!!!!!!!)

c'est vrai, LIDL est une grande famille et qu'il fait bon y vivre avec des conditions de travail optimum !!! (humour)

de qui se moque -t-on ????

 

Nous constatons que des dérives ont lieu sur l'utilisation des caméras de vidéo-surveillance dans l'entreprise aussi bien en entrepôt qu'en magasin, il n'est pas rare actuellement, lors de convocation à sanction que la société se serve des caméras pour étayer leurs reproches.

L'utilisation de la vidéosurveillance est pour la protection des biens (vol) et des personnes (agression) seulement on s'en sert pour vérifier la vitesse d’exécution du travail, si les procédures caisses sont appliquées etc........ et ne se cache plus pour le dire en convocation à sanction.

la CGT rappelle donc à la société LIDL ( nous savons que la direction lit nos articles assidûment) que si ce genre de faits perdurent, nous nous verrons dans l'obligation de faire un signalement auprès de la CNIL et des services préfectoraux compétents.

 

Autres infos :

vous trouverez ci-joint le second courrier intersyndical qui a été envoyé à la direction et qui reste à ce jour sans réponse,

 

 

Lettre intersyndicale

 

agrandir la photo

 

mise à jour du 15 décembre 2018