La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives 2017

 

Réponse de la direction
suite au courrier intersyndical
et droit de réponse CGT

 

agrandir la photo

 

agrandir la photo

 

La CGT va donc vous donner sa façon de voir les choses et donc aussi par l'intermédiaire de notre site notre réponse (la direction aime nous lire tous les 15 et 30 de chaque mois).

Tout d'abord, nous avons en notre possession les effectifs LIDL FRANCE et DR par DR en équivalent temps (EQT) au 30 AVRIL 2018 et au 30 JUIN 2018.

Équivalent temps plein : un salarié à temps partiel n'est pas par définition un salarié temps plein (36h75 pause comprise 35h réels), ce qui veut dire qu'un EQT est un prorata de salariés à temps partiel pour faire un temps plein.

Exemples :
une caissière à 30h représente 85,71% d'un temps plein (35h), il faut donc 1,1429 caissière temps partiel pour faire un temps plein.
Pour une chef caissière à 33h, elle représente 94,28% d'un temps plein (35h), il faut donc 1,0572 de chef caissière à temps partiel pour faire un temps plein.

Après comparaison, des effectifs du 30,04,2018 et 30,06,2018, nous avons constaté que :

il manque une soixantaine d'agent de maîtrise sur LIDL France, les agents de maitrise ne sont pas aux dernières nouvelles des temps partiels, il manque donc effectivement une soixantaine d' agent de maîtrise en 2 mois.

Il manque près d'une trentaine de cadres en 2 mois, nous vous rappelons aussi que les cadres ne sont pas des temps partiels donc il manque effectivement une trentaine de cadres.

Au niveau des employés /ouvriers, il manque près de 500 salariés (EQT) entre les 2 mois. On peut considérer la baisse des effectifs employés/ouvriers par le fait de l'augmentation des contrats de 28h à 30h pour les caissières et de 31,5h à 33h pour les chefs caissières.
Nous leur laissons le bénéfice du doute malgré la réponse de la direction (paragraphe 10) ou l'augmentation horaire des contrats aurait été l'équivalent de 900 caissières, à vous de juger !!!

Ce qui a attiré notre attention et qui nous a et va vous faire comprendre la bataille de communication que la direction mène vis à vis des syndicats et des salariés c'est le paragraphe 11 du courrier ou la direction déclare avoir embauchée plus de 1000 salariés depuis le 30 avril 2018 (nous rappelons la baisse des effectifs entre le 30 avril 2018 et le 30 juin 2018 avec sa part de supputation sur les équivalent temps plein pour les caissières et chefs caissières).

Comment la direction peut écrire cela alors que dans un même temps, nous constatons :
une baisse des effectifs toutes catégories confondues entre le 30 avril et le 30 juin.
Une charge de travail qui augmente sans cesse, et que chacun constate tous les jours (alors qu'avec 1000 salariés en plus, la charge de travail devrait baissée).
Des remplacements maladie ou CP qui ne se font pas parce que, suivant les réponses de nos cadres : «  je n'ai personne à vous mettre débrouillez vous ! ».
Nous avons très souvent trouvé des magasins avec près voir plus de 50% des effectifs absents pendant la période estivale sans être remplacés.
Qui doit et comment faire correctement le travail avec tant d'absences non remplacées : toujours les mêmes : les salariés présents pendant que la direction engrange des résultats ( ils jouent sur l'esprit d'équipe des magasins et de la conscience professionnelle que nous avons tous).
Un taux de turn over élevé pour la société, les 1000 salariés n’ont sûrement fait que remplacés les départs.

Pour la CGT, ce courrier est révélateur de la bataille que la direction mène pour obtenir des résultats quitte à « enjoliver » voir mentir soit par omission ou volontairement pour nous faire avaler des couleuvres.

SALARIES (ées) LIDL, c'est à vous de croire qui vous voulez soit la direction soit la CGT, Nous avons les chiffres (nous ne pouvons les communiquer pour raison de secret des chiffres donc confidentiel) mais nous nous tenons à votre disposition pour vous expliquer ce qui est démontré ci-dessus.

 

À la prochaine...................

 

mise à jour du 15 décembre 2018