La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives 2017

Direction régionale de Guingamp

 

Le combat de la CGT LIDL pour l'amélioration des conditions de travail !

 

Une histoire de pression…

Après des remontées diverses venues des salariés des magasins, les délégués du personnel de la CGT avaient posé cette question en octobre :

5) De divers magasins de la DR provient un refrain récurrent, les salariés ressentent une pression accrue et pour les salariés avec une certaine ancienneté une pression qu’ils n’ont jamais connue. Que pensez-vous de ces constats des salariés ?

La direction répondait : « Nous n’avons pas la même lecture que vous. Le concept magasin et RH Lidl s’est modernisé mais les basiques et l’exigence commerciale (5P) qui font notre réussite depuis plus de 20 ans est toujours la même. Zéro rupture, fraîcheur, Accueil client, prix justes. Rien de nouveau. »

Rien de nouveau donc ; selon la direction si ce n’est des salariés qui disent « en tant d’années de boite je n’ai jamais connu tant de pression », « cet été on n’a jamais eu autant de pression, on ne pourra pas faire deux étés comme cela », des salariés épuisés, en burn out, en inaptitudes…

Ce même mois on évoquait aussi les propos tenus par le responsable administratif en réunion lorsque ces pressions ressenties par les salariés avaient été évoquées, d’où cette question des délégués du personnel :

6) A ces constats de pression ressentie par de nombreux salariés et exposés à la direction en réunion le 28 septembre, M. Rakotobe nous a affirmé que le code du travail avait prévu un moyen de remédier à cela, « la démission ». Peut-il confirmé ses propos aux délégués du personnel ? Et qu’en pense la direction ?

La direction répondait : « Les propos de Mr Rakotobe a tenu sont sortis de leur contexte. Par ailleurs, le Code du Travail catégorise bien la démission comme un mode de rupture du contrat de travail à l’initiative du salarié. »

Aux salariés de voir s’ils ne comprennent pas très bien quel était le « contexte »…
Aussi à la réunion des délégués du personnel de Novembre, nous avions décidé de poser clairement cette question à la direction sur la pression :

10) Nous vous avions remontés les constats de salariés qui ressentaient une pression comme jamais sur les magasins dans la question 5 CGT du mois d’octobre. En réponse vous nous expliquez qu’il n’y a « rien de nouveau ». Les salariés qui nous font part de leurs constats sont-ils donc des menteurs pour la direction ?

Le responsable administratif, M. Rakotobe, nous a répondu oralement qu’il ne savait trop quoi répondre…

Nous attendons sa réponse écrite et les salariés sous pression aussi…

cgt,lidlbretagne@hotmail,fr

 

mise à jour du 30 novembre 2018