La CGT, c'est d'abord vous...

Toutes les archives 2017

Direction régionale de Cambrai

 

Etats de fait

 

En octobre 2018, l’entrepôt de Sailly lez Cambrai était en grève pour de meilleurs conditions de travail, l’équité dans les plannings pour tous, une polyvalence réelle et pour tous, l’affichage des plannings à l’avance pour pouvoir concilier vie privée et vie familiale.

La direction par l’intermédiaire du DR et des 2 responsables entrepôts à ce moment là, s’est engagée par ECRIT dans le protocole de fin de grève sur les doléances des préparateurs.

Après l’étude des plannings (théoriques et réalisés eh oui, nous avons comptabilisé le réalisé sans que la direction ne le sache !!!)) Depuis la mise en place de cet accord, nous pouvons dire que les engagements pris par la direction ne sont pas ou peu respectés.

L’équité dans les plannings :

Lorsque l’on parle d’équité dans les plannings, cela veut dire que chaque préparateur a un planning, sur un laps de temps  donné, correspondant  à celui de ses collègues (alternance matin – journée-après midi, travail de nuit, samedi ….) Seulement nous nous apercevons déjà sur les plannings théoriques que certains ne travaillent que du matin ou d’autres que d’après midi, que pour les samedis ce sont généralement toujours les mêmes qui travaillent d’après midi….. Sans compter que certains travaillent beaucoup de  samedis de suite pendant que d’autres ne travaillent qu’un ou deux samedis. La DR régularise la situation mais après beaucoup trop de semaines, pourquoi ?

En comparant, le planning théorique et le planning réellement fait, nous nous apercevons que certains travaillent de longues semaines d’après midi pendant que d’autres ne font que les matins : les salariés qui travaillent d’après midi n’ont-ils pas le droit de voir leurs enfants ? De pouvoir avoir une vie privée à coté de LIDL ?

Malgré une régularisation au bout de nombreuses semaines, la logique voudrait que ce soit en alternance beaucoup plus courte pour avoir une vie familiale équilibrée.

 

Lorsque l’on parle de polyvalence, c’est l’application d’un cycle de polyvalence (sur Cambrai : 4/1) afin que les préparateurs de commande, après avoir porté des colis pendant 4 semaines puissent avoir une semaine de « répit »et éviter les accidents de travail.

Or, après l’étude des plannings théoriques et les plannings réalisés, nous constatons que certains préparateurs font  leur cycle polyvalence (4/1) mais que d’autres ne préparent pas alors qu’ils ont le même contrat de travail et la même rémunération.

De plus, nous nous apercevons que pour la polyvalence journalière (collègue absent, coup de bourre…) ce sont les mêmes qui sortent mais toujours comptabilisé comme préparateur, ce qui fait que certains arrivent à être comptabilisé en préparation tout en faisant de la polyvalence toute la semaine : ni vu, ni connu !!!! Alors qu’avant, à la demande la CGT, il y avait un cahier de suivi de la polyvalence exceptionnelle pourquoi n’y a-t-ii plus ce suivi ?

En plus, le responsable entrepôt, pour soi-disant de mauvais résultat d’inventaire à décider (peut être avec le DR) de mettre des « titulaires » à la réception, ce qui fait encore un poste de polyvalence qui disparait !!! Pourtant, il semblerait que la gérance soit pour la polyvalence………..

 

L’affichage des plannings à l’avance pour concilier vie privée et  vie professionnelle : après un début difficile, il semblerait que la direction tient cet engagement, il faut, de temps en temps, les réclamer mais c’est fait.

Nous voudrions revenir sur les résultats d’inventaire de l’entrepôt, certains préparateurs avait une polyvalence au service réception depuis des années, les résultats d’inventaires étaient plus ou moins corrects (comme tout les entrepôts), et  pour un résultat d’inventaire mauvais ces préparateurs sont mis au banc des accusés puisse que l’on leurs a enlever cette polyvalence !!!  Lorsque l’on ne veut pas voir la réalité, on se cache derrière les boucs émissaires à moins que….

Il y a quelques semaines (bien avant l’inventaire), une formation sur l’agréage des fruits et légumes a eu lieu, nous avons été surpris de ne pas voir  tout les préparateurs polyvalent réceptionnaire à cette formation,  et pour cause !!!

Ces personnes n’ayant pas eu cette formation ont disparus du poste de préparateur polyvalent réceptionnaire.

Le responsable entrepôt a mis sa nouvelle équipe en place depuis, soi-disant, le mauvais résultat d’inventaire !!!!

 

 

Certains salariés sont convoqués pour des « pauses sauvages ».

Comment la direction fait elle pour voir que ces salariés ne sont pas à leur travail et en plus elle peut même donner la durée de cette pause sauvage, les préparateurs de commande seraient ils fliqués par des moyens autres que le contrôle des maitrises et des cadres ?????

 

En conclusion : pour la DR, la CGT, n’est pas constructive et n’est jamais contente des conditions de travail des préparateurs, à  vous de jugez !!!!!!!

 

mise à jour du 15 décembre 2018